Et si nous parlions de guerre?

Salutations, chères toutes et chers tous.

Alors, et si nous parlions d’un sujet dans l’air du temps, de ce temps quelque peu agité et tourmenté. Et si nous parlions de la guerre ?

D’abord, quoi, qu’est-ce, dame guerre ? Voilà ce que dit Le Robert :

Guerre [gDY] n. f. ÉTYM. 1080; du francique *werra, a éliminé le lat. bellum. Lutte armée entre groupes sociaux, et, spécialt, entre États, considérée comme un phénomène social et historique.

et-si-nous-parlions-de-guerre (3)


Guerre et progrès

Globalement, la guerre, comme toutes les crises surmontées, est mère de progrès. Les plus grandes prouesses techniques et scientifiques sont réalisées en ces périodes. On peut s’interroger sur ce qu’aurait été notre monde sans les première et seconde guerres mondiales (surtout la seconde). C’est un exercice uchronique tout à fait passionnant: Ordinateurs, Bombe atomique, Mouvement d’émancipation des femmes, décolonisation… Tout aurait été différent. Ces deux guerres, du haut de toute la tragédie et l’horreur qu’elles représentent, ont très profondément façonné le monde actuel ; en bien comme en mal.

Ceci étant dit, il ne faut jamais oublier que la guerre ne profite vraiment qu’à deux types de personnes : Ceux qui prêtent l’argent et ceux qui vendent les armes, souvent les mêmes d’ailleurs.

 

Les nouvelles guerres:

Nous n’allons guère nous attarder sur les outils de guerre les plus connus, mais plutôt parler d’autres, plus récents historiquement.

Nous sommes en des temps nouveaux, l’art de la guerre a atteint un « raffinement » inégalé. De manière arbitraire, définissons trois formes de guerre qui sont le signe de la modernité actuelle : La guerre économique, la guerre cognitive ou psychologique et la guerre de civilisation. Ces trois formes de guerre ont la particularité de s’attaquer directement à tout un peuple en même temps, contrairement aux armes « militaires » classiques.

 

Guerre économique

La guerre économique fait partie de ce qu’on nommerait « la violence indirecte ». Elle consiste souvent en un système d’usure et de prédation bancaire et financière, mais pas seulement. Quelques exemples : L’embargo sur Cuba, la lourde dette que Haïti a dû payer après sa révolution, les indemnités imposées à l’Allemagne après la première guerre mondiale à travers l’étrange Traité de Versailles, le Programme d’Ajustement Structurel qui a scié la branche sur laquelle étaient assises beaucoup d’économies africaines…ou encore le Franc CFA, une monnaie vampire qui pèse très lourd sur les économies peu structurées des Pays d’Afrique Francophone.  À peu de choses près, se servir du Franc CFA revient pour nous à essayer de nager vers la surface alors qu’on a un boulet attaché au pied.

et-si-nous-parlions-de-guerre (7)

Guerre cognitive ou guerre psychologique: Guerre de quatrième génération

La guerre cognitive ou la guerre psychologique se déploie en plusieurs volets. Elle passe par le formatage des individus, à travers une structure préétablie (qu’on pourrait nommer l’école coloniale, par exemple) ou encore la désinformation systématique sur les sujets importants (Média). Il s’agit, pour faire court, de la manipulation des masses.

Les Africains, comme beaucoup de peuples dominés, subissent depuis des décennies une âpre, intense et incessante guerre psychologique dont ils n’ont même pas idée. Elle commence par ce que nous apprenons à l’école, notamment dans nos cours d’histoire.

Crédit: reseauinternational.net

Crédit: reseauinternational.net

La véritable ère de la guerre cognitive commence avec le brillant sociologue français Gustave Lebon, avec son ouvrage « Psychologie des Foules » (Qui inspira beaucoup de sympathiques personnages dont Joseph Goebbels,Chargé de la propagande sous le IIIème Reich, Ivy Lee, ou encore Edward Bernays, auteur « Propaganda ». Bernays est celui qui poussa les femmes à se mettre à la cigarette, en l’assimilant à des « torches de la liberté ».) Repensons aux Western, et réalisons qu’entre le Cow-Boy et l’Indien, le vrai méchant est plutôt celui qui tient un révolver. De nos jours, un écran de télé et une caméra sont aussi nocifs qu’un missile sol-sol. Kadhafi en sait quelque chose.

et-si-nous-parlions-de-guerre (5)

Crédit: www.katibin.fr

La manipulation des masses se nomme autrement de nos jours : Les « Relations Publiques ». Le mot « propagande » étant trop chargé négativement depuis un certain Adolf.

Drogue – Sexe & Autres

La guerre psychologique passe aussi par d’autres moyens, comme rendre très accessibles certains produits (l’alcool, la drogue ou les capotes) dans certaines localités ou certains pays. Au Togo, par exemple, la jeunesse du quartier de Bè (zone connue pour être très « turbulente » envers le pouvoir en place,  a pour ainsi dire été fauchée dans les années 80 – 90 par le poison de drogue qui s’y est « glissée » comme par enchantement. On pourra également parler plus largement de la terrible guerre de l’Opium en Chine au dix-neuvième siècle.

 

Guerre de civilisations

Crédit: Wikipedia.org

Guerre de civilisation: L’arme du Crime – Crédit: Wikipedia.org

Nous nous sommes brièvement penché sur le sujet des « feuilletons » il y a peu, ce n’était guère le fruit du hasard. Ce sujet illustre fort bien le concept de guerre de civilisation (couplé à la guerre psychologique). C’est un déferlement incessant d’incitations à se conformer à un ensemble de canons et de visions du monde qui ne correspondent ni à nos intérêts objectifs ni même à notre Soi profond. Cela va de l’imposition d’un Dieu « Blanc» à la « Macdonaldisation » du monde en passant par le diktat du défrisage. La guerre de civilisation passe aujourd’hui par le Macdo et les frites!

Certains esprits malveillants pourraient voir également dans l’actuel afflux de migrants en Europe une forme d’arme dans le cadre d’une guerre de civilisation. Enfin… faut voir, c’est un peu poussé peut-être.

La prédation de survie

Parlons de quelque chose d’à la fois grave et inédit. La dépeçage foncier  plus ou moins illégale en Amérique latine mais surtout en Afrique illustre véritablement la prédation de survie. Ces nations et multinationales ne se jettent pas sur nos terres et nos ressources pour le prestige ou le pur profit. L’épuisement des ressources mondiales rend les dernières réserves « vitales », ce qui fait de l’Afrique l’énorme gâteau à se partager (encore plus que pendant la Conférence de Berlin), un gâteau à se partager RAPIDEMENT pour éviter d’être sevré. D’une certaine façon, ni la Chine ni les USA, ni Israël, ni la Corée ou l’Arabie Saoudite etc. n’ont le choix, ils DOIVENT se positionner en Afrique au plus vite pour assurer leur approvisionnement. C’est grave, d’autant que nous ne faisons rien.


Addenda : Guerre et Europe

Quand on se demande pourquoi l’Europe a pu à un moment donné dominer le reste du monde, on répond souvent paresseusement et confusément que c’est la supériorité de la « race » dite « blanche » (des effets de la guerre cognitive que nous subissons depuis un siècle). Il n’en est rien. Comme je le disais plus haut « les crises sont mères du progrès ». Ce qui a permis à l’Europe de prendre une telle avance technique et « artistique » à partir du quinzième siècle, ce sont les mille ans de guerre, d’épidémie et de famine pendant le moyen-âge (Tout commence à la Renaissance, suivie de l’ère des Grandes Conquêtes puis de l’Esclavage – Esclavage qui a financé la Révolution Industrielle, donc l’entrée dans le monde moderne) .

Eh oui, c’est l’angoisse collective et millénaire qui poussa les nations d’Europe à se surpasser dans certains domaines, à user de violence (sous toutes ses formes) dans le but de dominer et de posséder. Un peu comme quand quelqu’un qui a failli périr d’une longue et terrible famine se met à faire compulsivement des réserves dès qu’il en a l’occasion.

N’oublions pas que tous les outils qui ont permis aux « Blancs » de quitter les limites de leur continent n’étaient pas originaires d’Europe : La poudre à canon et la boussole viennent des Chinois (Civilisation Chinoise multimillénaire), le canon (initialement créé par les Chinois) et le gouvernail des caravelles vient des Maures et Arabes ( La très brillante Civilisation Islamique)…Même les voiles qu’utilisaient Colomb pour ses navires étaient d’origine Africaine. L’Occident est un étrange accident de l’Histoire. Mais bon, c’est encore autre chose.

 

Bien à vous

A.R.D-A.

5 Commentaires

  1. Analyse documentée absolument louable. j’ai des réserves pour le franc CFA, boulet attaché au plongeur qui veut regagner la surface, mais ça c’est un débat que nous aurons probablement un de ces 4

    En ce qui concerne Bè là, bon dis moi, c’est Guerre et Bè ? ou bien c’est Guerre et Paix…

    Paix sur toi !

  2. Tu nous reviens en force et de constater comme à ton habitude la totale liberté de ton, et sur le fond ton analyse est d’une grande justesse. OUI, nous rentrons dans une période grave, car elle sonne le pic des matières premières, le pétrole étant au sommet des horreurs quant à sa possession de celui qui mettra la main sur les dernières réserves.
    « Ce qui fait de l’Afrique l’énorme gâteau » vu ce qui se passe sur la côte orientale du Proche-Orient ou entre la mer Noire et la mer d’Azov, il faut prévoir une envolée du divisée pour mieux voler l’ Afrique.

    Si un jour, tu manques d’inspiration (dans le fond, je ne pense pas que cela soit possible) j’aimerais bien que tu nous parles de la « Vrai » histoire du continent africain l’histoire que les blancs ont effacée dans leurs croisades et leurs prédations.

    Merci et a très bientôt(j’ose l’espérer !)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *