De l’extrême fragilité des civilisations

Article : De l’extrême fragilité des civilisations
15 février 2015

De l’extrême fragilité des civilisations

 

Salutations chers tous

De l’espérance de vie  des civilisations

En l’état actuel de nos connaissances, l’homo sapiens est apparu il y a tout au plus 300.000 ans. La civilisation humaine qui a connu la plus grande longévité, c’est la civilisation africaine de L’Egypte antique. Avec une durée de vie d’à peu près 5000 ans. En comparaison, l’empire romain n’aura vécu qu’un peu plus de mille ans, le richissime empire du Mali quelque siècles (1). Ces périodes de temps, bien que très grandes à nos yeux, sont infimes à l’échelle de la planète ou de l’univers.

Civilisations 1
Civilisation égyptienne
Civilisations 2
Civilisation romaine

Car les civilisations humaines sont extrêmement fragiles. Pour exemple, vers la fin de la deuxième guerre mondiale, il a suffit de quelques semaines de bombardements massifs pour que Berlin retourne littéralement à l’âge de pierre. (Germania Anno Zero).

Civilisations 5
Crédit: Google Image

Avec le nucléaire ou la bactériologique, on pourrait aller très loin très vite, en matière d’anéantissement. On a fait de très gros progrès, depuis Hiroshima…

 

De « l’immanence de la régression »

Les civilisations sont soumises à ce que j’appelle l’immanence de la régression. C’est à dire que la tendance globale et constante des peuples et des civilisations c’est la régression ou le déclin. Les civilisations sont comme la pomme de Newton: immanquablement tirées vers le bas.

Prenons un oiseau en vol stationnaire: S’il veut maintenir sa hauteur dans le ciel, il doit fournir un effort (en battant des ailes). S’il veut monter plus haut, s’élever, il doit battre encore plus vite des ailes (donc fournir plus d’effort). S’il arrête de battre des ailes (donc de fournir des efforts) il tombe. C’est exactement la même chose pour les civilisations! Au lieu de dire « On n’arrête pas le progrès » on devrait plutôt dire « On arrête pas la régression ». Plus on évolue et plus ça empire et devient lourd à supporter.


Rendons-nous compte du nombre d’années d’apprentissage qu’il faut aujourd’hui pour implémenter rien que les données élémentaires de la société actuelle:

Cours primaire et Collège (10 ans): apprendre à lire, écrire, compter, connaitre un tout petit peu son histoire, des choses générales, utiliser un téléphone, un ordinateur etc etc.

Lycée (3 ans): approfondir certaines notions et commencer une certaine spécialisation intellectuelle.

Université (LicenceMaster [05 ans] + Doctorat: 08 ans): Monter au plancher supérieur de la connaissance et accéder aux notions plus pointues.

Si la formation moyenne, dans le meilleur des mondes, s’arrête au Baccalauréat, il faut donc au moins 13 ans d’apprentissage. Sans parler de toute sortes de formations et d’initiation dans des domaines extrêmement variés. C’est long.

« La connaissance ne se transmet pas par le sang… pour notre plus grand malheur » A.R.D-A.


Des causes de l’effondrement:

La vieillesse: Les civilisations sont comme des cellules vivantes. Elle naissent, grandissent puis se délitent. Elle s’effondre sous le poids de leur propre histoire. C’est un peu le cas de la civilisation égypto-nubienne (cinq mille ans, c’est long quand même).

La fracture entre les élites et le peuple: Mine de rien, c’est un facteur sur-déterminant. Ce sera l’une des causes majeures de l’effondrement future de l’occident: quand les élites bafouent la Loi et méprisent le peuple (plus que d’ordinaire) c’est la porte ouverte à l’anarchie et au chaos.

Les famines: Elles n’entrainent pas directement la fin d’un civilisation. Mais les grand mouvements de peuples qui surviennent peuvent porter de sérieux coups aux civilisations.

Les écocides: les cas des civilisations Maya et Khmer. C’est ce qui se passe quand une civilisation exploite à outrance les ressources de son sol ou de son milieu. Après, elle périclite, tout simplement.

Les épidémies (Aujourd’hui Pandémies): Les épidémies peuvent être dévastatrices pour les civilisation. Tant physiquement que « psychologiquement »: par la dépopulation plus ou moins massive et les traumatismes qui y sont inhérents. Le cas Ebola nous a bien montré le tableau. De manière tout à fait hypothétique, on peut envisager un danger de pandémie mondiale.

Civilisations 10
Crédit: Google Image

Une crise économique majeure: Si une crise semblable à celle de 2007 se produit, elle emportera probablement la grande civilisation actuelle avec elle. C’est certain.

Un bug informatique mondial: ça fait un peu Science Fiction, mais il n’est pas délirant d’y penser. Et c’est une euphémisme.

Les guerres:

Crédit:  www.gentside.com
Crédit: www.gentside.com

Le cas de l’empire Songhai: Suite à la terrible guerre contre le Maroc, le brillant empire du Songhai a connu une régression très sévère.  On peut aussi parler des deux grandes guerres Ashanti ainsi que la première chute d’Oyo suite à l’invasion Fulani. Les Guerres puniques qui ont causé l’effondrement de Carthage etc. etc. etc.

Le cas de la civilisation Occidentale: En réalité, l’Occident a commencé à décliner véritablement à partir de la première guerre mondiale. La seconde n’a fait qu’enfoncer le clou. A partir de cette Grande guerre, cette civilisation avait mangé son pain blanc. Civilisation toute de même brillante et impressionnante, il faut le rappeler. Même si elle a été d’une extraordinaire violence et d’une rare barbarie envers les autres peuples.

L’esclavage : Cas particulier de l’Afrique (2), l’esclavage a véritablement sonné  le gras des grandes civilisations africaines de l’époque (3)

Crédit: Google Image
Crédit: Google Image

 

De l’effondrement à venir

Partons de l’abstrait pour venir à quelque chose plus concret, actuel et factuel. La civilisation dominante actuelle est au bord de l’effondrement.

Crédit: www.contrepoints.org
Crédit: www.contrepoints.org

Nous sommes à l’aube de bouleversements civilisationnels majeurs à cause justement de l’effondrement futur des USA. Le point d’orgue de cet effondrement sera probablement la prochaine « grande » guerre mondiale qui s’annonce doucement d’ici 5 à 10 ans peut-être. Conflit au sommet, probablement autour du verrou eurasiatique et de l’arc Magreb – Moyen-Orient. Guerre sur fond prétexte de choc des civilisations entre L’Orient et l’Occident, entre l’Islam et pseudo judéo-chrétienté mais qui n’est que le prurit de l’effondrement de l’Occident. Avec d’un côté toute la thalassocratie Anglo-Américano-Occidental menée par l‘OTAN et de l’autre une pseudo Oumma Islamo-Moyen-Orientale (Articulée avec la Russie, la Chine et les autres BRICS plus subtilement)

Crédit; Google Image
Crédit; Google Image

Civilisations 8 BRICS

La possible troisième guerre mondiale à venir risque de faire de très très très sérieux dégâts (2ème GM: 50 millions de morts. Vu les moyens technologiques et les armes dont disposent les belligérants, le chiffres des morts peut grimper à des sommets inégalés: 100, 200, 300 millions, y’a pas de problème)

Cinq siècles de domination Occidentale…bientôt dans les placards de l’Histoire

Assez paradoxalement, les civilisations guerrières et basées sur la prédation sont particulièrement fragiles sur le long terme. L’effondrement futur de l’Occident (Europe-Amérique) sera un cas intéressant à étudier. Leur domination n’aura duré que cinq à six siècles globalement. C’est de loin la civilisation majeure qui aura le moins duré dans le temps, et pour cause.

Civilisations 9

In fine

Les civilisations humaines sont extrêmement extrêmement fragiles. Bien souvent il suffit d’un rien pour les réduire à néant.

Je conclurais avec cette magnifique citation:

Levons notre verre, levons notre verre, buvons à la race humaine. Dans chaque époque, il y aura de bons et de mauvais humains, la vie humaine est trop longue pour se dévouer à la reproduction, mais trop courte pour se dévouer au savoir, sur l’échelle du temps. C’est sûrement pour ça que les hommes cèdent au désir et veulent se défouler; malgré le fait que la vie soit complète avec le soleil, le sol et la poésie.

Yoshihiro Togashi

 

Bien à vous

A.R.D-A.

(1) Sur une période moyenne d’un million d’années, on peut aisément avoir plusieurs cycles civilisationnels successifs. Ainsi, deux civilisations majeures, pour peu qu’elles soient distantes d’à peine 100.000 ans dans le temps n’ont presque aucune chance de se croiser (Car il faudrait qu’au moins l’une d’entre elles survive à elle-même suffisamment longtemps pour ça). C’est pour élargie la réflexion par rapport à ce que nous croyons savoir de notre passé.

(2) Le phénomène de l’esclavage, absolument tragique, est un facteur extrêmement important dans la sévère régression de l’humanité en Afrique. Je n’aurais le luxe de traiter de la question dans les limites de cette esquisse, mais c’est une unique tant par sa violence, sa durée et ses conséquences directes et indirectes. Il faudrait un profonde autopsie de la carcasse africaine pour comprendre le phénomène. (Dépopulation, abaissement du niveau moral, guerres intestines, insécurités chronique, paranoïa, éclatement de grands royaumes, infériorisation du Noir etc etc… ).

(3) L’esclavage a contribué à « dévaluer » l’Homme. Au sens métaphysique et philosophique du terme. Il est donc très intéressant et passionnant à étudier dans sa totalité. D’une certaine façon, il plonge à la racine des maux, la fons et origo malorum de l’Afrique actuelle. Afrique qui a pourtant eu très tôt et pendant très longtemps de très très brillantes civilisations.

Partagez

Commentaires

Guy Muyembe
Répondre

Comme qui dirait:"il faut plus de temps pour bâtir une civilisation mais il faut très peu de temps pour la détruire"

renaudoss
Répondre

Héhé! Tu as pour ainsi dire résumé mon article en une seule simple et courte phrase ( J'aurais peut-être dû écrire ça et passer à autre chose. :D)
Toujours un plaisir de te voir passer par ici!

Belizem
Répondre

Béni soit l'histoire qui nous a appris comment bâtir l'Afrique de demain. La balle est dans notre camp