Flocons d’espérance

Article : Flocons d’espérance
15 octobre 2014

Flocons d’espérance

Tissons-nous des morceaux de monde épars et multicolores

Au bout de nos espérances à peine murmurées

Et épluchons le bonheur rêvé comme un épi de maïs:

Un corps de Diane à conquérir à coup d’artifices et de séduction

 

Comme un voile épais tiré sur la lassitude charmeuse

Etendons-nous un moment dans l’herbe fraiche

Des mots qui ne pèsent que le poids de leurs syllabes

Des déceptions qui ne sont que des couleurs à réinventer

 

Faisons-nous des jardins de roses et des nids d’oiseaux chanteurs

A même les aspérités sanguinolentes de nos cœurs, lacérés

Par le va et vient erratique du Destin qui joue avec un canif

Dans les plaies ouvertes de nos petites humanités

 

Comme mille sourires brodés autour de notes de musique

Nos infatuations s’en viennent bercer notre solitude face à l’aurore

Et, du fond de la lutte, nous esquissons un sourire au soleil,

Obstinément beau dans la tempête silencieuse de l’Existence

 

Disons nos morts et nos renaissances quotidiennes

A chaque sourire entrevu, à chaque soleil déshabillé

Un millier de pieds de nez faits à l’intemporelle beauté

De la Vie, aigre douce, qui nous mène par le bout du nez

 

Comme un baiser volé à la nuit tisseuse de rêves

Versons une libation sur le sol desséché

De nos espérances mises à sac par le capricieux Hasard ;

Et que passent mille lunes et mille soleils, elles ne faneront point

Lomé, Tokoin-Hôpital, 15 10 2014

Seb-Janiak1.jpg
Le royaume des nuages – Crédit Photo: Seb Janiak
Partagez

Commentaires